« Le vide », poème de Stanisław Korab-Brzozowski

La crucifixion, 1910, Odilon Redon

       Le vide

Un arbre nu, solitaire,
Soulève ses épaules maigres, lance
Des chants rauques de désespoir,
Vers le vide du ciel d’acier.

Sous l’arbre, une croix rongée de vers,
Le Christ attaché, bras étendus,
Agonise, lève ses yeux désespérés
Vers le vide du ciel d’acier.

Sous cette croix, mon âme qui souffre,
Depuis le gouffre noir de son néant, porte
Ses désirs fous, ses espoirs enragés,
Vers le vide du ciel d’acier.

Traduit par Chantal Lainé

CC BY-NC-SA

Texte original: Antologia Młodej Polski

Image domaine public: rmn

Publicités