« Je pense », poème français de Wincenty Korab-Brzozowski

kwiaty_przed_chata

 

 

 

 

 

 

 

Je pense

Je pense: vont mourir les roses automnales
Dans un délire froid de nuances d’opales;

Je pense: vont s’éteindre encore des emblèmes
De joie, avec la chute, au loin, des feuilles blêmes;

Je pense: le soleil va luire en le ciel terne,
Vaguement, misérable ainsi qu’une lanterne;

(Des mains grises, des mains effrayantes de mortes,
Viendront les soirs ouvrir traîtreusement les portes…)

Et je clame: ah! pouvoir par cette mort régnante
Être temple d’amour et force rayonnante!

Poème original écrit en français et issu de l’anthologie « Dusza mówiąca » (J. Mortkowicz, Varsovie, 1910) de Wincenty Korab-Brzozowski, de la section du recueil « Autant en emporte le vent »

Texte domaine public

Image domaine public: pinakoteka

Publicités