« Prière aux étoiles », poème français de Wincenty Korab-Brzozowski

Un berger et son troupeau sous la lune et les étoiles, 1827, Samuel Palmer

Prière aux étoiles

À Victor Gastilleur

Milliers d’astres cléments, adorables trophées
De triomphe absolu remporté sur la nuit,
Soyez-nous les beaux yeux sages des belles fées,
Maintenant que l’orage ardent a tu son bruit.

Étoiles! Versez-nous de l’azur pacifique
Où tremblent les frissons de vos calices d’or,
Le radieux parfum de votre encens mystique,
Et faites que nos seins vibrent de joie encor!

Inondez de rayons nos corps faits de poussière,
Imprégnez de santé nos membres fatigués, —
Nos mains allumeront la lampe de prière
Au foyer de clarté que vous nous prodiguez.

Étoiles! Faites-nous de longues confidences
Sur les trésors divins dans l’espace enfouis,
Et nos hymnes auront d’indicibles cadences,
Et nos chansons auront des accents inouïs.

Nos cœurs qu’exalteront vos séraphiques flammes,
Banniront à jamais loin d’eux tout amour vil!
Étoiles! visitez les sphères de nos âmes
Où vivent, méconnus, des Anges en exil.

Et lorsque le destin nous dira de descendre
Dans le gouffre profond des tombes pour dormir,
Étoiles du ciel pur! éclairez notre cendre
Et sauvez du néant l’âme du Souvenir!

Poème original écrit en français et issu de l’anthologie « Dusza mówiąca » (J. Mortkowicz, Varsovie, 1910) de Wincenty Korab-Brzozowski, de la section du recueil « Épopée »

Texte et image domaine public

Publicités