« Je suis aussi triste… », poème de Tadeusz Miciński

rodos

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

JE SUIS AUSSI TRISTE…

Je suis aussi triste qu’un tertre au milieu de la steppe —
aussi solitaire que le vent déchaîné sur la mer —
aussi égaré qu’une feuille sur le chemin —
enroulé comme un serpent dans les débris d’un crâne.

Des esprits et des crimes secrets m’emplissent de frayeur,
les Ahuras ailés des paradis chantent —
si je pouvais déchirer les nuages sur mon cœur,
je jetterais des étoiles à tous les autres, sans comparaison !

Si je n’étais pas un druide changé en pierre,
un dieu sans éternité et un roi sans couronne —
si je n’étais pas l’oiseau fou des mers —
si je n’étais pas noirci par le tourment,
si je n’étais pas comme un chant sur une tombe —
j’aurais réussi — à vaincre l’ennemi sur les Thermopyles !

Traduit par Chantal Lainé

CC BY-NC-SA

Texte original: Antologia Młodej Polski

Image domaine public: pinakoteka

Publicités