« Le chant du roi Wodan », dans la fable de Romuald Minkiewicz

La Reine des Mers est une fable symboliste écrite par Romuald Minkiewicz en 1911, elle est composée en vers régulier et suit le rythme d’une tragédie grecque, avec quatre actes qui se déroulent sur une seule journée (I.L’Aube, II.À Midi, III.Le Crépuscule, IV.La Nuit), avec une fin tragique. Wodan, le roi des Mers, est l’un des personnages principaux. Au début de la pièce, il chante une complainte pour sa fille, la reine des Mers.

Cinq coquillages sur une dalle en pierre, 1696,Adriaen Coorte

 

 

 

 

 

 

WODAN.

Dors!…
Bientôt le Jour t’éveillera —
en son nom tu te lèveras —
et le rêve décevra tes espérances —
ton éveil puisera dans ce désir:
et tu tendras les mains
vers le rêve nocturne!…
il décevra tes espérances… ce sera une entrave…
qui viendra sertir ton front:
d’un rayon lumineux, peut-être?…
ou d’une souffrance?…

Qu’en sais-tu?…

Oui, qu’en sais-tu?…
La lumière du rayon, et l’ombre,
la Nuit et le Jour,
le plaisir et la douleur:
ensemble, à temps —
et d’avance réunis —
s’écoulent, meurent —
et passent —
comme ce rêve —
comme le Temps…
(…)

Nous sommes deux à veiller en ce lieu:
moi-même et le Temps.
Je ne suis sans lui, ni lui sans moi.
Le Temps, comme moi, ne connaît pas le repos!
(…)
(Un moment de silence.)

Oui, oui! nous sommes tous deux inséparables…

(dans un regret inconsolable, avec amertume):

C’est moi qui vous donne la vie,
ô vous, mes créatures!!…
pour le rêve et pour les luttes…
Lui, il vous prend, comme son bien,
il vous mène jusqu’à l’entrée de ses portes,
en courant, à la hâte… à la hâte…
il vous mène — rangées après rangées —
vous tourmente, hélas!… finit par vous tuer!!…
enfin, il passe et s’en va…
À qui donc la faute?… lui ou moi??…

Criminels, nous le sommes l’un et l’autre, —
l’un et l’autre inséparables
nous régnons ensemble: moi-même,
le Roi-Wodan, avec mon frère — le Temps…

Extrait de l’Acte I, « L’Aube ».
La Reine des Mers, ou le Jour d’une vie.

Texte original (domaine public): Królewna morza, czyli Dzień życia, Romuald Minkiewicz (1911), au format PDF

CC BY-NC-SA

Image domaine public: wikimedia

Publicités